Contactez-moi par email

L’autre soir, je suis dans la rue à la tombée de la nuit pour réaliser des photos. En quelques minutes, la météo change. Le vent se lève, un crachin malsain se met à tomber, le ciel, que j’aurais voulu bleu sombre, s’obscurcit d’un seul coup en prenant une couleur sale. Ma séance de prises de vue est gâchée.

Je repère alors une zone de la chaussée rendue réfléchissante par la pluie, qui renvoie vers moi un ruissellement de lumière colorée provenant des enseignes, des feux de circulation, des voitures. Je tourne la bague de mise au point et le cadre se remplit alors de taches lumineuses et colorées, chaudes et douces. Cette vue de myope m’apporte du réconfort en cet instant de découragement. Novembre 2010.

Mis à jour le mardi 31 décembre 2013 par